Nombre total de pages vues

lundi 6 juillet 2015

Patrimoine : La chapelle d'Otsanz

A la limite des communes d'Ustaritz, Souraïde et St Pée sur Nivelle, la chapelle d'Otsanz s'est relevée de ses ruines grâce à la fondation René Clément ( 1913 - 1996, cinéaste et réalisateur des films : la bataille du rail, jeux interdits, Paris brule t'il ?). Selon la volonté de René Clément la chapelle a retrouvé sa vocation liturgique en 2010.

Son origine remonte au Moyen-Age et servait de halte pour les pèlerins en route pour Compostelle (la ferme attenante abritait autrefois un hospice pour les pèlerins).
 La chapelle faisait partie des 16 lieux de l'Ordre Prémontré des diocèses de Bayonne et d'Oloron et dépendait de l'Abbaye de Lahonce.


cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

vendredi 3 juillet 2015

Randonnée : le tour de l'Atxuria depuis les Grottes de Sare

Une magnifique randonnée en circuit entre Labourd et Navarre autour de l'Atxuria (ou Peña Plata - la montagne d'argent).  Le relief tourmenté contribuent à faire de cet "akelarre" un des sites les plus inoubliables de la montagne basque.

Parking des Grottes de Sare, redescendre la route en direction de Sare sur environ 100 mètres, puis prendre à gauche et franchir la barrière (panneau venta Loretxoa).
Grimper les escaliers à droite puis au bout de 10 mètres abandonner les escaliers et poursuivre sur le sentier à droite (balisage cheval bleu).
 

A 5mn la pente s'adoucit et se poursuit avec un magnifique panorama sur la Rhune et le bassin de Sare.
Suivre le balisage bleu sur la droite (Ouest), passer un petit ruisseau et atteindre une bergerie que l'on laisse à gauche pour descendre légèrement à droite en direction d'un chêne.
Poursuivre à gauche en direction de la crête de l'Atxuria.
 

A la fourche abandonner le balisage bleu et poursuivre à droite.
Panneau de rando "Nive - Nivelle", prendre à droite (Sud-Sud-Ouest).
Le sentier surplombe le ravin d'Urrio.
Ignorer les embranchements continuer tout droit.
 

Fourche, poursuivre à gauche (torrent d'Urrio en contrebas), puis sur la droite avec le sentier bien net qui se dirige en direction d'un col entre Saiberri à droite et Atxuria à gauche.
 

Col, poursuivre tout droit, traverser le ruisseau et continuer sur la piste (ignorer le sentier à gauche qui traverse le ruisseau).
A la fourche prendre à gauche et continuer sur la piste principale (ignorer les embranchements à gauche et à droite).
La piste traverse une forêt de résineux.
 

Panneau de rando sur la droite, continuer tout droit (Ouest).
 

La piste franchit une petite bosse, redescend légèrement et atteint un replat ou elle se poursuit sur la gauche en passant près de la borne frontière 53.
Poursuivre tout droit.
 

Au croisement de piste emprunter celle de gauche avec en point de mire le sommet de l'Atxuria.
Poursuivre sur la piste jusqu'à un carrefour, prendre à gauche et continuer jusqu'au col des Trois Bornes 521m point haut de la randonnée.
 

Col des Trois Bornes au pied de l'Atxuria (borne frontière 56) Continuer sur la piste à droite en direction de l'Est (magnifique panorama sur l'Alkuruntz).
 

Panneau de rando avec dolmen à proximité, continuer en courbe de niveau, (tourbière de Arxuri sur la droite) jusqu'au col d'Ibaineta.
 

Col d'Ibaineta 512m (nécropole de cromlechs et dolmen) traverser la forêt de mélèze et atteindre l'ancienne bergerie rénovée "Gaineko Borda".
 

Descendre la piste en ciment sur 100 mètres puis au panneau de rando prendre à droite le sentier qui se poursuit jusqu'à Zugarramurdi.
 

Passer près du cimetière et continuer jusqu'au centre du village (restaurants, bars).
Traverser le village jusqu'au "Grottes des Sorcières" puis après l'entrée du site prendre à gauche le sentier baliser du "cheval bleu" jusqu'au Grottes de Sare.

Rando en circuit depuis le parking des Grottes de Sare de 5h de niveau moyen (en absence de neige et brouillard), avec un dénivelé de 400 mètres.


cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

mercredi 1 juillet 2015

Découverte : le village de Zugarramurdi

 Comme Ainhoa et Urdax, Zugarramurdi doit son existence au monastère San Salvador.

Au XIIIème siècle, les moines achetèrent les terres sur lesquelles se dresse le village, au seigneur navarrais Calvet de Sotès et fondèrent ainsi une «Seigneurie Ecclésiastique».

Le monastère d'Urdax prit une ampleur considérable au Moyen Age drainant une importante population qui fonda Zugarramurdi.

Au début du XVIIème, une vague de sorcellerie envahit le Pays Basque. Des Sabbats se déroulaient, dit-on, dans le tunnel naturel au pied de l'Atxuria.

11 sorcières de la commune furent jugées par l'inquisition et brulées en 1610 à Logroño.

Cette sombre période marqua à jamais Zugarramurdi, connu depuis comme le village des sorcières.

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

lundi 29 juin 2015

Découverte : la forêt de Sare

A Sare au pied du col de Lizarrieta se trouve une des plus vieilles forêts d'Europe, on y trouve des chênes de 2 m de diamètre.

La plus vieille forêt  d'Europe (1313 hectares de forêt dont 500 hectares de chênes « tétard ») est en danger : de 45000 arbres en 1900, on en dénombre aujourd'hui 15000 !
 

Au XVIIIe chaque habitant contribuait à son entretien ! Du moyen âge jusqu’à vers 1850, elle a servi à alimenter les charbonnières, par étêtage. Mais les anciens têtards sont en phase d’effondrement et la forêt ne peut se régénérer en raison de la présence de troupeaux.
Il faut la reconquérir car  ses fonctions sont multiples : protection des sols et de la ressource en eau, production de bois, accueil du public, biodiversité, chasse.
Les jeunes arbres doivent donc pouvoir croître Dans ce but, depuis plus de vingt ans, des efforts soutenus sont supportés sur le budget communal. Les techniques mises en application sont celle de la clôture de parcelles de petites dimensions et celle de la plantation de plants protégés par les tubes de protection.


source Jean Pouyet http://sare.blogs.sudouest.fr

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

vendredi 26 juin 2015

Randonnée : le circuit d'Inzola depuis la chapelle d'Olhette à Urrugne.

Randonnée sur la voie pavée reliant les anciennes forges d’Olhette et d’Inzola au quartier Itzea de Bera de Bidassoa, en Navarre. C’est la voie la plus longue (5 km), la plus belle et la mieux conservée du Pays Basque frontalier. Les plus anciens cadastres d’Urrugne (Labourd) et Vera de Bidasoa désignent ce cheminement par le même toponyme (chemin ou camino de Napoléon). La voie pavée de la vallée d'Inzola serait d'origine médiévale ce qui n'exclut pas un tracé d'origine romaine voire bien antérieur.

Du parking de la chapelle d'Olhette (quartier d'Urrugne), prendre la petite route en direction du sud, fait suite une piste pavé par endroit.
Barrière canadienne, continuer tout droit (balisage jaune).

Fourche, prendre le sentier qui longe le ruisseau.
Bifurcation continuer sur la droite jusqu'à atteindre un carrefour.

Carrefour (que l'on retrouvera au retour), traverser à gauche le ruisseau sud-sud-est, le GR10 nous accompagne jusqu'à la venta Inzola (photo1).

Borne frontière 18, continuer le long du ruisseau pour atteindre la venta (photo 2 & 3).

Venta Inzola (ouvert toute l'année), laisser le GR10 qui part à gauche.
Longer part la gauche la venta (photo 4).
Ignorer à droite la piste qui arrive d'Ibardin et continuer jusqu'à la venta Zahar.

Venta Zahar (ouvert toute l'année) à gauche, continuer tout droit vers le sud.
Ignorer les divers embranchements suivre le sentier principal pavé.

Traverser le ruisseau et continuer en face sur un sentier plus étroit (photo 5 & 6).

Traverser à 3 reprises le ruisseau et atteindre un carrefour de sentier.

Carrefour continuer tout droit direction sud-sud-est jusqu'au col d'Inzola ou puerto Napoléon.

Col d'Inzola carrefour de pistes, prendre à droite nord-nord-ouest, en direction d'une cabane (abris) avec une aire de pique nique.

Continuer sur la piste jusqu'à croiser celle qui arrive d'Ibardin, prendre alors à droite.

Route, prendre à droite (panneau venta Zahar), restaurant Okalarre sur la droite, avant que la piste n'entame la descente en direction de la vallée d'Inzola, prendre à gauche la piste en direction de la venta Elzaurdia.

Venta à droite continuer sur la piste.
Ignorer l'embranchement à gauche continuer tout droit direction nord-nord-est.

Point haut du circuit (bergerie et transformateur électrique à gauche).

Borne frontière 16, prendre à droite nord-nord-est (photo 7).

A 5mn, prendre à droite le sentier qui descend raide en direction d'une piste où l'on retrouve le GR10 et son balisage rouge et blanc (photo 8).

Suivre le GR10 jusqu'au carrefour où l'on retrouve l'itinéraire de l'aller que l'on suit jusqu'au parking de la chapelle d'Olhette.

Itinéraire en circuit sans aucune difficulté d'orientation (en absence de brouillard) d'une durée de 3h 30, pour environ 250m de dénivelé. Carte IGN Pays basque ouest.


photo 1 - cliquer sur l'image pour l'agrandir

photo 2 - cliquer sur l'image pour l'agrandir

photo 3 - cliquer sur l'image pour l'agrandir

photo 4 - cliquer sur l'image pour l'agrandir

photo 5 - cliquer sur l'image pour l'agrandir

photo 6 - cliquer sur l'image pour l'agrandir

photo 7 - cliquer sur l'image pour l'agrandir

photo 8 - cliquer sur l'image pour l'agrandir

 cliquer sur l'image pour l'agrandir

lundi 22 juin 2015

Découverte : le port de St Jean de Luz - Ciboure

Héritier d'un riche passé maritime, le port de Saint Jean de Luz - Ciboure fut l'un des principaux points de départ des expéditions de pêche à Dakar et dans les années 50, le premier port thonier et sardinier de France.

Aujourd'hui avec 250 marins et une quarantaine de bateaux en activité, le port de pêche  de Saint-Jean-de-Luz - Ciboure est un vecteur d’activité essentiel pour l’économie du Pays basque. La filière pêche génère plus de 600 emplois.

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir