vendredi 26 août 2016

Les redoutes de la Convention d'Amotz

 Ces redoutes ont été construites dans une périodes les plus agitées de l'Histoire de l'Europe. Les évènement qui ont provisoirement supprimé la monarchie en France, ont rapidement provoqué des réactions belliqueuses dans les autres monarchies européennes.
Les liens de sang et la peur d'une généralisation du mouvement ont poussé les royaumes étrangers, à forcer les frontières de l'hexagone pour venir en aide au roi Louis XVI.
L'invasion des prussiens et leur déroute à Valmy au mois de septembre 1792 et la victoire des Autrichiens à Jemmapes en novembre 1792 ont accéléré le processus de défense, et la construction d'ouvrages défensifs aux frontières. Ces redoutes ont été construites de 1792 à 1794.


 Durant les guerres napoléoniennes, l'armée française battue à Vittoria, le 21 juin 1813, se trouvait au début de juillet sur la frontière des Pyrénées.


Le Maréchal Soult, envoyé en toute hâte par Napoléon Ier pour prendre le commandement en chef de l'armée, arriva à Bayonne le 12 juillet.
Entre Hendaye et St Jean Pied de Port, on pouvait compter alors sur 69 000 hommes.




Le 7 octobre 1813, Lord Wellington, prit l'offensive sur toute la ligne de défense, et s'empara des positions situées sur Urrugne, Ascain et La Rhune.
Le 10 novembre, il reprit l'offensive et dirigea par Sare, son attaque principale contre les divisions françaises. Il força ensuite la ligne des redoutes d'Amotz, et pénétra jusqu'à St Pée sur Nivelle.



 Les redoutes de la Convention construite sur le système de remblai/déblai.

Hitzarmenaren redoubts lubeta / indusketa sistemaren gainean eraikia.


reductos de la Convención basaba en el sistema terraplén / excavación.


L'armée française perdit 4 000 hommes dans cette journée.

Frantziako Armadak galdutako 4.000 gizon egun horretan.

El ejército francés perdió 4.000 hombres ese día.


Amotz Hitzarmenaren redoubts
Redoubts hauek Europako historian gehien nahasietan epeetan eraiki ziren. Duten ekitaldiak aldi baterako kendu Frantziako monarkia, azkar beste europar monarkietan bellicose erreakzioak eragin.
Odol eta mugimendu hedatuago bat beldurra lokarriak lotu du atzerriko erresumen, Frantziako mugak behartzeko  Louis XVI laguntzeko.
Prusiarrak inbasioa eta euren Valmy porrota irailaren 1792an eta austriarrek garaipena Jemmapes at 1792 azaroan defentsa prozesua azkartu, eta eraikin defentsak mugan. Redoubts hauek 1792 -tik 1794 to eraiki ziren.
Napoleonen gerren garaian, frantziar armadak Vittoria, 1813 June 21 garaitu zuen, Pirinioetako mugan uztailaren hasieran izan zen.
Soult mariskalak, presaka bidali Napoleonek armada komandoa hartzeko, Baionan egin diete on 12 Uztaila.
Hendaia eta Donibane Garazitik artean, gero izan 69 mila gizon zenbatu dituzu.
Urriaren 7, 1813, Lord Wellington, hartu iraingarritzat defentsa -lerro batera eta Urruña, Azkaine eta Larrungo posizioak at harrapatu.
Azaroaren 10ean, iraingarria hartu zuen eta Sara, bere frantses zatiketak aurkako eraso nagusia buru. Gero behartu zuen Amotz of redoubts lerroa, eta Senpereko joan.

reductos de la Convención de Amotz
Estos reductos fueron construidos en los periodos más turbulentos de la historia de Europa. Los eventos que tienen eliminan temporalmente la monarquía en Francia, rápidamente causaron reacciones bélicas en otras monarquías europeas.
Los lazos de la sangre y el miedo de un movimiento generalizado empujaron a los reinos extranjeros, para forzar las fronteras de Francia para ayudar al rey Luis XVI.
La invasión de los prusianos y su derrota en Valmy en septiembre de 1792 y la victoria de los austriacos en Jemmapes en noviembre de 1792 se aceleró el proceso de defensa, y la construcción de defensas frontera. Estos reductos se construyeron 1792-1794.
Durante las guerras napoleónicas, el ejército francés derrotado en Vittoria 21 de junio de 1813, fue a principios de julio de la frontera Pirineos.
Mariscal Soult, enviado a toda prisa por Napoleón para tomar el mando del ejército, llegó a Bayona el 12 de julio.
Entre Hendaya y San Juan Pie de Puerto, entonces se podría contar con 69 mil hombres.
7 de octubre de 1813, Lord Wellington, tomó la ofensiva a lo largo de toda la línea de defensa y capturado en las posiciones en Urrugne, Ascain y La Rhune.
El 10 de noviembre , tomó la ofensiva y dirigido por Sara , su ataque principal contra las divisiones francesas. A continuación, obligó a la línea de reductos de Amotz , y fue a St Pée.


mercredi 24 août 2016

Les secrets de Bayonne : la Croix Blanche

Près de la Porte d'Espagne, sur le talus qui longe l'avenue de Pampelune en direction du rond-point Saint Léon. La Croix Blanche symbolise l'apparition d'une croix lumineuse immense dans le ciel de Bayonne le 20 août 1451.


En 1451, Bayonne est sous domination anglaise, depuis bientôt presque 3 siècles, et les Bayonnais semblent peu enclin à vouloir changer ce régime qui leur apporte nombreux avantages commerciaux et maritimes, à cette époque, Bayonne devient célèbre et acquiert une belle renommée bien au delà des frontières grâce aux Anglais.



 

Le 7 août 1451, les troupes françaises dirigé par Jean de Dunois et Gaston de Foix, au nom de Charles VII,  poursuivent leur avancée pour récupérer des territoires appartenant aux Anglais, sont aux portes de la ville. Les Bayonnais tiennent le siège, ils ne veulent pas se rendre,  jusqu'au matin du 20 août : en effet, une croix blanche, telle un crucifix s'élève dans le ciel. Les Bayonnais y voient un signe divin de la fin de leur allégeance aux Anglais, ils se rendent avec une ferveur mystique, Bayonne fait partie du royaume français grâce à ce miracle. 



Baionako sekretuak : Gurutze Zuria
Espainiako atean, Iruñeko etorbide biribilgunean Saint Leo noranzkoan lubeta on gertu. gurutze zuria argitsua gurutze handi bat azaleratzea 1451 Baionan abuztuak 20, zeruan sinbolizatzen.

1451, Baionako British agintepean zegoen ia ia 3 mendeetan zehar eta Bayonnais badirudi disinclined erregimen horrek, merkataritza eta itsas abantaila asko ematen die aldatu nahi den, oraingo honetan Baionan famatua bihurtzen da eta izen ona bereganatu du urrun haratago English bidez inguratzen.

On 7 1451 abuztuan, Frantziako Jean de Dunois eta Gaston de Foix-ek gidatutako tropek, Charles VII izenean, beren aurrerapen ingelesek lurralde berreskuratzeko, hiriko ateetan daude. Bayonnais hartu eserlekua, ez dute joan nahi, abuztuaren 20ko goizaldera arte: izan ere, gurutze zuri bat, bat gurutze hala nola zeruan igotzen. Bayonnais beren English leialtasuna adieraziz amaieran seinale jainkozko bat bezala ikusten da, joan mistikoan debozio bat dute, Baionako Frantziako erresumaren zati mirari honen bidez egiten da.

mardi 23 août 2016

Les arbres remarquables

Dans la montagne basque, les arbres sont confrontés à des conditions de vie très dures. Parfois remarquables par leurs statures ils prennent également des formes étranges.
cliquer sur l'image pour l'agrandir
Nabarmenak Zuhaitzak
Euskal mendiak, zuhaitzak bizi baldintza gogorrak begira daude. Batzuetan nabarmenak beren garaiera forma arraro hartu ere.
 
cliquer sur l'image pour l'agrandir
 Los árboles de interés
En las montañas vascas , los árboles se enfrentan a duras condiciones de vida. 
A veces notables por su estatura también toman formas extrañas.

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir
Itinéraire randonnée facile Sare - Ainhoa "ICI"

dimanche 21 août 2016

Le Rocher de la Vierge à Biarritz

cliquer sur l'image pour l'agrandir
En 1863, lorsque Napoléon III décida l’aménagement d’un important port de refuge au large du plateau de l’Atalaye pour les bateaux de commerce, les ingénieurs de l’époque avais prévu la construction d’une longue digue de 340m partant du rocher de Cucurlon, actuel rocher de la vierge. 


Afin de permettre l’acheminement des blocs de fondation, on lança une passerelle en bois, et l'on creusa le tunnel de l’Atalaye, puis celui de Cucurlon. 
cliquer sur l'image pour l'agrandir
Ces importants travaux furent cependant retardés par des tempêtes, réduisant à néant les efforts accomplis. 
A la chute de Napoléon III en 1870, ces travaux furent arrêtés. En 1881, l’actuelle passerelle métallique remplaça celle de chantier. 
Le grand projet, qui ne vit jamais le jour, a finalement permis de rendre accessible ce belvédère qui devint un des lieux de promenade incontournables de Biarritz.

Source : wwwpaysbasque1900.com


cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir


cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

St Etienne de Baigorry - Baigorri

cliquer sur l'image pour l'agrandir

Niché au pied de l'Oylarandoi, d'Hautza et des crêtes d'Iparla, St Etienne de Baigorry est composé de 17 quartiers. Saint Etienne est le nom du saint patron à qui est dédiée l'église paroissiale, qui a donné son nom au village.

       Son nom basque est Baigorri, Ibai Gorri qui signifie "rivière rouge".

cliquer sur l'image pour l'agrandir
cliquer sur l'image pour l'agrandir
Le patrimoine historique de 
St Etienne de Baigorry est riche : 
Le château d'Etchauz datant de 1555, l'église St Etienne et le pont dit romain qui date en fait de 1661.

On lui attribue son nom en raison de son arche unique qui est similaire aux constructions de l'époque romaine.


cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir
Randonnée Oylarandoy depuis Baigorry "ICI"

samedi 20 août 2016

Le village de Zugarramurdi

 Comme Ainhoa et Urdax, Zugarramurdi doit son existence au monastère San Salvador.

cliquer sur l'image pour l'agrandir

Au XIIIème siècle, les moines achetèrent les terres sur lesquelles se dresse le village, au seigneur navarrais Calvet de Sotès et fondèrent ainsi une «Seigneurie Ecclésiastique».
Le monastère d'Urdax prit une ampleur considérable au Moyen Age drainant une importante population qui fonda Zugarramurdi.
cliquer sur l'image pour l'agrandir

Au début du XVIIème, une vague de sorcellerie envahit le Pays Basque. Des Sabbats se déroulaient, dit-on, dans le tunnel naturel au pied de l'Atxuria.


cliquer sur l'image pour l'agrandir
11 sorcières de la commune furent jugées par l'inquisition et brulées en 1610 à Logroño.

Cette sombre période marqua à jamais Zugarramurdi, connu depuis comme le village des sorcières.

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

Itinéraires de randonnées "ICI"