Nombre total de pages vues

lundi 3 août 2015

Découverte : Le camp de Zerkupe

Depuis la Préhistoire, la montagne basque n'a jamais été une barrière naturelle infranchissable.

Le Pays de Cize présente des atouts naturels qui ont déterminé l'implantation des différentes civilisations de l'Age des Métaux. Elle est encadrée au sud, par des montagnes couvertes de forêts et de pelouses pastorales offrant un incomparable domaine d'élevage

A proximité du chemin de St Jacques, le camp de Zerkupe dominé par la redoute de Château Pignon occupe le sommet d'une éminence rocheuse, défendu par un mur de pierres sèches relativement bien conservé. A l'intérieur de l'enceinte étudiée par le général Gaudeul entre 1979 et 1982, des emplacements d'habitats ont pu être identifiés, et des fragments de céramique font remonter l'occupation des lieux à l'âge du Bronze moyen. Comme la plupart des enceintes du Pays basque, Zerkupe a été probablement conçu à l'origine comme refuge temporaire pour les populations voisines mais en raison de sa situation et de son architecture naturelle, sa possession ne pouvait qu'être avantageuse aussi bien pour les défenseurs de Château Pignon que pour ses assaillants.

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir
cliquer sur l'image pour l'agrandir

lundi 27 juillet 2015

Découverte : la nécropole d'Okabe

 Dominant les pâturages d'Archilondo et la forêt d'Iraty, le site de la nécropole d'Okabe occupe une place absolument privilégié, tant du point de vue géographique, qu'archéologique.
Les hommes qui ont utilisé cette nécropole au cours de l’âge du Cuivre, puis du Bronze et enfin du Fer, soit environ depuis 2500 ans av JC., connaissaient l’agriculture, l’élevage, et la transhumance.
Ce point de convergence de tout un réseau de pistes pastorales demeure bien le plus spectaculaire haut lieu de la protohistoire basque.
Dans un décor pratiquement inchangé depuis 3000 ans, 32 tumulus, tumulus cromlechs et cromlechs dominent un panorama véritablement grandiose qui entoure ce haut plateau, et l'on comprend fort bien le choix de ce site sacré pour le rituel funéraire d'incinération par les bergers de la protohistoire.
 
Pour s'y rendre, depuis le chalet Pedro à Iraty suivre au Sud la route sur quelques mètres, puis prendre à droite dans la forêt de hêtre le GR10 et son balisage rouge et blanc qui conduit à la nécropole d'Okabe ou d'Ilarita.


cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir
cliquer sur l'image pour l'agrandir
          

mercredi 22 juillet 2015

Randonnée : le pic d'Iparla depuis Bidarray

Entre Bidarray et Saint Etienne de Baigorry, le massif d'Iparla 1044m dresse une imposante muraille de grès, haute de 200 à 300m creusée d'amphithéâtres qui dominent la Nive.
Le pic d'Iparla, premier 1000 de la chaine que franchit le GR10, son ascension se fait au départ de la place du village de Bidarray.
 

Depuis le fronton de Bidarray, prendre la petite route entre la mairie et l'auberge Iparla.
Au gîte d'étape Auñamendi, prendre à gauche. A la première bifurcation prendre à droite et continuer jusqu'à la ferme Ordaburia où l'on tourne à gauche.
 

Le sentier du GR10 balisé en rouge et blanc grimpe vers le col de Pagalepoa où l'on continue à gauche.
Le sentier feinte la crête par la droite (attention sur sol humide)
 

Le GR10 contourne le piton de Bourouzune. Le sentier descend vers une bergerie en ruine puis remonte vers le col herbeux (altitude 770m).
 

Suivre la crête vers le sud jusqu'au pic d'Iparla 1044m.
 

Pour le retour : redescendre et passer le col d'Iparla. A 5mn environ, au niveau d'un replat, quitter le GR10 et prendre à gauche un petit sentier qui se dirige vers la bergerie Bourouzuneko borda (aucun problème avec une bonne visibilité).
 

Descendre vers les bergeries en ruine, repérer au passage le sentier balisé sur la droite qui file à flanc de montagne; une fois sur celui-ci, repérer l'amorce d'un sentier discret qui descend tout droit, très raide jusqu'à la bergerie Legarre.
 

Fait suite un bon sentier qui contourne horizontalement le sommet de l'Harriondi.
Plus bas on tombe sur une piste, suivre le GR10 jusqu'au village.
 

Horaire du circuit  5h 30 (niveau moyen) - dénivelé 910m

les crêtes d'Iparla - cliquer sur l'image pour l'agrandir

les crêtes d'Iparla - cliquer sur l'image pour l'agrandir
  

vendredi 17 juillet 2015

Découverte : Xareta la vallée boisée

Le pays de Xareta, zone de quelques kilomètres carrés, forme depuis toujours un bassin de vie commun de part et d'autre de la frontière autour des villages d'Urdazubi-Urdax, Zugarramurdi, Ainhoa et Sare.
Xareta signifie "Vallée boisée". Ce nom fut donné au territoire par l'abbé José-Miguel de Barandiaran, éminent ethnologue basque.

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

mercredi 15 juillet 2015

Randonnée : Eltzarruze depuis St Martin d'Arbéroue

En Basse Navarre les montagnes de la vallée de l'Arbéroue Garralda, Abarratia et Eltzarruze culminent à environ 400 mètres elles dominent les villages de Hélette, Saint Martin d'Arbéroue, Saint Esteben, Isturitz, Ayherre et La Bastide Clairence.

Le panorama immense depuis le sommet de l'Eltzarruze 421m justifie l'ascension très facile de ce magnifique belvédère.

Eltzarruze depuis le quartier Colorots à Saint Martin d'Arbéroue

Après la dernière maison du quartier Colorots ou Kolorotz (direction Méharin) prendre à droite vers l'Ouest le chemin balisé. Il longe des vignes à flanc de l'Eltzarruze et se poursuit pour atteindre un 1er plateau (ignorer l'embranchement à droite)
Le sentier bien balisé se poursuit pour atteindre le plateau supérieur.

Prendre à gauche (Sud Est) en direction d'un col entre Atchapurru (droite) et Eltzarruze (gauche).

Le sentier bien net se faufile entre les affleurements de calcaire.
Panneau de rando à gauche suivre le sentier (Nord Est) qui conduit en direction du sommet.

Eltzarruze 421m vue immense par temps clair. Pour compléter le panorama redescendre légèrement et se diriger vers le sommet coté 403m sur la carte.
Descente même itinéraire.

Horaire 2h 15 A/R - Dénivelé 286m



cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir