Nombre total de pages vues

mercredi 26 août 2015

Patrimoine : le Pont Romain de St Etienne de Baigorry


Le Pont Romain date en fait de 1661. On lui attribue son nom en raison de son arche unique qui est similaire aux constructions de l’époque romaine. 
Aujourd’hui les vestiges du passé attestent que ce pont fût très utilisé car on peut y apercevoir de nombreuses traces de roues de charrettes qui ont usé les pierres. 

De nos jours le Pont Romain de Saint Étienne de Baigorry reste un haut lieu de l’histoire du village et où il semble que le temps s’est arrêté de part la quiétude qui  règne en ces lieux.

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

vendredi 21 août 2015

La photo de la semaine : entre Baigura et Ursuia

 En parcourant la montagne basque, on découvre une alliance privilégiée entre la nature et l’œuvre de l'homme. Déjà au néolithique, les pasteurs défrichaient la montagne pour leur troupeaux et sur les hauteurs, les routes d'aujourd'hui suivent toujours le tracé des anciennes pistes de transhumance.
entre Baigura et Ursuia - cliquer sur l'image pour l'agrandir

mercredi 19 août 2015

Patrimoine : Bidache - Bidaxune - Bidàishen

Chef lieu du canton, le bourg de Bidache s'est développé sur une crête entre Bidouze et Lihoury. Son nom basque est Bidaxune et en gascon Bidàishen.
Bidaxune vient du basque bide qui signifie "chemin", et haitz qui signifie "pierre".
Bidache signifie donc le "lieu du chemin où la pierre abonde".

De la fin du XVIe siècle à la Révolution française, Bidache constitue une petite principauté qui se proclame "souveraine", sous la souveraineté de la famille de Gramont. La justice y est rendue en dernier ressort et le village est donc un havre pour ceux qui veulent trouver asile, notamment les juifs et les malfaiteurs.

Dominant la Bidouze de ses ruines majestueuses le château de Gramont fut édifié entre 1274 et 1329.
Le 23 février, an IV de la République, vers sept heures du matin, tout brûla et il ne restera du château livré aux flammes que ce que l'on en voit aujourd'hui.

Dominé par l'église Saint-Jacques le Majeur, Bidache possède un patrimoine architectural exceptionnel avec des maisons dans la rue principale construite en calcaire blanc allant de la fin du 16e au 19e siècle.

Les habitants de Bidache sont les Bidachots.

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

































lundi 17 août 2015

Randonnée : le circuit des redoutes depuis Ascain

Au départ du village d'Ascain en Labourd, un magnifique circuit facile (en absence de pluie et brouillard) de 10 km pour environ 3h 30 de marche (sans compter les arrêts) et 450m de dénivelé. Parking derrière l'église à proximité du cimetière

Depuis le parking derrière l'église face au cimetière prendre la route sur la gauche jusqu' à l'école Ste-Marie.

École Ste-Marie tourner à droite et poursuivre sur la route de d'Arraioa (fronton sur la gauche).

Haut de la route d'Arraioa (chambres d'hôtes avec fronton à gauche) quitter le goudron et continuer tout droit sur le sentier (balisage jaune).

Barrière canadienne, continuer a plat et franchir par 2 fois les ruisseaux à gauche, poursuivre en face sur le sentier bien évident (photo 1).

Virage sous la bergerie Martinhaurreborda, quitter la piste et continuer tout droit pour atteindre facilement la première redoute au sommet du Bizkarzun 185m (magnifique panorama sur la Côte basque - photo 2)

Revenir sur ces pas et rejoindre sur la gauche la bergerie Martinhaurreborda (photo 3).

De la bergerie continuer sur la piste en direction de l'Est jusqu'à la borne et la Croix du Jubilé (photo 4 & 5).

Croix du Jubilé poursuivre tout droit (Sud-Est) sur la piste jusqu'au col au pied du Suhalmendi (photo 6).

Grimper facilement pour atteindre la redoute du Suhalmendi 301m (magnifique panorama sur Sare et la Rhune - photo 7).

Au sommet suivre sur la gauche le sentier en direction de Sare (balisage), plus bas prendre le sentier de droite et continuer jusqu'au col en lisière d'un bois de résineux.

Col suivre à droite le sentier qui descend, plus bas prendre à gauche.

Le balisage bien évident se poursuit facilement jusqu'à une intersection, continuer à gauche en courbe de niveau.

Carrefour, prendre à gauche le sentier qui grimpe, jusqu'à atteindre un panneau de rando, prendre alors le sentier à droite (Sud-Sud-Ouest).

Le sentier descend raide pour atteindre le goudron (près du col de St Ignace) grimper en face sur le chemin de Nausienborda (photo 8).

Hangars avant la ferme, continuer sur la gauche (boux) et grimper facilement mais raide jusqu'au sommet de la redoute d'Esnaur 273m (magnifique panorama).

Redoute et sommet d'Esnaur, entamer à droite la descente raide (balisage jaune), plus bas le sentier se poursuit à gauche à flancs.

Cloture sur la gauche continuer à droite jusqu'à rejoindre le goudron que l'on suit jusqu'à retrouver les chambres d'hôtes avec fronton, suivre alors la même petite route qu'à l'aller jusqu'au parking d'Ascain.


photo 1 - cliquer sur l'image pour l'agrandir

photo 2 - cliquer sur l'image pour l'agrandir

photo 3 - cliquer sur l'image pour l'agrandir

photo 4 - cliquer sur l'image pour l'agrandir

photo 5 - cliquer sur l'image pour l'agrandir

photo 6 - cliquer sur l'image pour l'agrandir

photo 7 - cliquer sur l'image pour l'agrandir

photo 8 - cliquer sur l'image pour l'agrandir

vendredi 14 août 2015

Les pâturages d'Archilondo

Encadré par les sommets d'Errozate, Irau et Okabe, les magnifiques pâturages d'Archilondo en Basse Navarre.

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

mercredi 12 août 2015

Découverte : les gorges de Kakuetta

 De tous les canyons de Haute Soule, les gorges de Kakuetta à Sainte-Engrâce sont certainement les plus connues des touristes, un parcours aménagés a flancs de falaises, fait découvrir une nature luxuriante.

Les gorges de Kakuetta ont été explorées pour la première fois en 1906 par Edouard Alfred Martel, la profondeur des gorges de Kakuetta varie entre 30 et 350 mètres et par certains endroits, comme "le grand étroit", quelques mètres à peine séparent les deux versants de la faille.

Le sentier des gorges de Kakuetta est accessible à tout public, comptez 2 heures de marche pour 4 km aller-retour (sans compter les arrêts).

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir

cliquer sur l'image pour l'agrandir